dimanche 26 août 2012

Steel Masters #113

Bonjour à tous !

Hi everyone!

Je continue ma lancée sur les magazines le temps que les noix de peinture à l'huile tirées qui m'ont donné tant de problèmes sèchent.
J'explique mon problème et je remercie au passage Arkia31 du forum des colleurs de plastique ainsi que les membres dudit forum pour leur précieuse aide.
Après le passage des filtres sur mon SD.KFZ 221 je voulais utiliser la technique des noix de peinture à l'huile afin de donner plus de richesse à mon modèle, mais j'ai toujours rencontré la même difficulté. Après avoir placé les noix, j'imbibais mon pinceau plat de White Spirit puis j'effectuais un mouvement du haut vers le bas pour fondre ces noix. Mais le résultat n'était vraiment pas à la hauteur. Toutes les couleurs se mélangeaient et la finalité était que j'obtenais davantage un nouveau filtre qu'une palette chromatique intéressante.
Voici le conseil d'Arkia31 et des autres membres du forum. Le pinceau doit être pratiquement sec et il vaut mieux utiliser de l'essence F (que je trouve moins grasse que le White Spirit) et bien sûr, nettoyer son pinceau à chaque passage. OUF !!! Problème résolu !

I'm going on with the critics of my magazines, while my oil nuts are slowly drying, after giving me so much pain.
Let me explain it but before, I'd like to thank Arkia31 from the forum "Les Colleurs de Plastique" as well as the other members of the same forum.
After having applied my filters of the SD.KFZ 221, I wanted to get a chromatic richness using the oil paint nuts thechnique, but I've always met the same difficulties. After having applied the nuts, I dipped my flat brush in White Spirit then I was making downward movements to softly blend them into the model. But the result was always disappointing. All the colors were mixed and all I could get was just another filter instead of some chromatic intensity.
So here's Arkia31's and the other members of the forum's advice. The brush should be nearly dry and it's better to use F petrol (if that's the correct word in English... sorry guys) which is less "oily" thant White Spirit, and of course clean the brush after each use. PFEW!!! Problem solved !

Bon... Revenons en à Steel Masters. J'avoue qu'après avoir découvert Art du Modélisme, j'ai un peu abandonné Steel Masters pour une raison de confort de lecture. Je trouvais les photographies floues et les explications trop obscures car très nombreuses. Vous me direz peut-être qu'il vaut mieux avoir beaucoup d'explications que trop peu. Certes, mais le magazine perdait énormément en lisibilité. De plus, certaines erreurs de frappe répétées devenaient assez agaçantes détériorant le plaisir de la lecture.
Mon point de vue a quelque peu évolué. Je me suis habitué à l'abondance d'information, et je trouve que la mise en page (ne serait-ce que la couverture) est plus épurée et donc plus lisible. Il faut aussi ajouter que Steel Masters est un (sinon le seul) des magazines français dédié à notre passion. Il serait dommage qu'il disparaisse. Aussi je lui reste fidèle.

Well... Let's talk about Steel Masters. I must confess that after having discovered Art of Modelling, I gave up buying Steel Master for a reason that is the comfort of reading. I thought the photographs were too blur and the explanations about the techniques too obscure because there were too many. You'll tell me that it's better to have more than not enough. Of course, but the magazine was losing its readability. Moreover, the spelling was sometimes wrong in the articles and were getting annoying.
My point of view on this has evolved. I got used to the abundance of information, and I think that the layout is much better (be it at least for the cover). I must also say that Steel Masters is one of the (if not the only) French magazine dedicated to our passion. It would be a shame to lose it. So I remain faithful to it.

Que nous propose ce dernier numéro? Avec une couverture plus qu'aguicheuse je ne pouvais pas résister ! Un Stug IIIG dans un état de corrosion super avancé ET très fidèle à la réalité. Les explications sont claires et le pas à pas est de bonne qualité.
Emilien Pépin, nous présente aussi un M151A1 Mutt de toute beauté, offrant aussi son savoir-faire et ses techniques. J'admire son travail que je trouve d'une qualité bluffante. Il a grandement progressé depuis ses premiers articles. 
Frédérik Astier, quant à lui nous propose un Opel Blitz paré d'un FlaK 38 et j'ai toujours trouvé ses dioramas hivernaux d'une richesse intense tant au niveau de l'atmosphère qu'ils dégagent que de la technique de ce modéliste.
Au 1/72ème Patrick Lapalu expose une vision très imagée (puisque tirée d'une photo) d'un M24 Chaffee à Diên-Biên-Phu. Magnifique de part la qualité de la peinture et du montage.
Bref, ce numéro, comme le précédent a grandement évolué. Apprécions aussi les tests des différentes nouveautés, la présentation des clubs français et les articles historiques.

What does this last issue offer? With a very seductive cover I couldn't resist. A Stug IIIG burnt by corrosion and faithful to reality. The step-by-step is clear and well written.
Emilien Pépin, introducing a M151A1 Mutt, very beautiful, offers all his knowledge and his techniques. I admire his work for his skills are impressive. He's followed a good progression since his first articles.
Frédérik Astier proposes an Opel Blitz and a FlaK 38 and I must say that I've always loved his dioramas in winter, because they convey a rich intensity in the atmosphere as well as in the techniques he employs.
The 1/72 scale vignette from Patrick Lapaly gives a very picturesque setting (it is inspired by an actual photograph) showing a M24 Chaffee in Diên-Biên-Phy. Wonderful building and painting.
Finally, this issue, just like the previous one evolved dramatically. We can also appreciate the reviews dealing with the new releases, the articles about the French clubs and the historical contexts.